Accrochées

Jetés aux quatre vents

60 x 80 cm
Encres colorées sur papier gaufré,
Tableau marouflé sur isorel
Signé et daté au dos

Jetés aux quatre vents

Les filets sont désespérément jetés au hasard formant un frétillement des lignes à la fois moulées dans le papier ou imprimées. Quelle étrange pêche car l’air agité, les souffles déboussolés et colorés sont insaisissables. Ils remontent à la surface dans l’affolement des gerbes d’encre provoquées par de vifs coups de pinceau. Les tissages se superposent, s’emmêlent, explosent et s’éparpillent comme des téguments humains dans le brassage chatoyant des force puissantes et invisibles des vents.

« Après cela, j’ai vu quatre anges debout aux quatre points de la terre, pour empêcher le vent de souffler sur la terre, sur la mer et sur tous les arbres … »
Daniel, Jérémie et Ezéchiel , l’Ancien Testament , Livre de l’Apocalypse