Engagées

#me too

#Me Too
ou Vénus à la pomme

75x45x45 cm
Chanvre, sisal, paille et pin teinté

L’empreinte est réalisée en volume à partir d’un buste de vénus en plâtre. La peau – écorce ajourée de trous béants est perforée de pics colorés.
Vénus synonyme de la femme universelle est transpercée comme le martyre de St Christophe. Les flèches atteignent en son sein une pomme, symbole vivant de l’amour. La violence, portée contre elle, sont autant de banderilles qui atteignent directement son cœur. Le corps légèrement plié en avant, les perforations et le grignotage de l’écorce accusent la sensation de douleur.

« Le corps ou l’organisme entier lève une telle sculpture ou statue de peau tendue vibrante dans le son volumineux fermée, ouverte comme une caisse, piégeant ce qui la piège… Notre corps-boite tendu de cordes se voile d’un tympan global. Nous vivons dans les bruits et les appels, dans les ondes tout autant que dans les espaces, l’organisme s’érige, se creuse, spatial, large pli ou longue ganse, boîte semi-pleine, semi-vide qui lui fait écho » Michel Serres, « les cinq sens, philosophie des corps mêlés »

L’artiste ne s’inscrit pas toujours dans un monde le parallèle de l’esthétique ou d’une inatteignable contrée intellectuelle, il sait que l’art peut véhiculer des valeurs nobles. « Les courants de la société » ne me laissent pas imperméables, ils stimulent ma volonté de faire véhiculer une dénonciation par mon art.