Engagées

Fanions

Frémissements

Déchainements & émotions

Chorégraphie des souffles

Animations

Agitations

Fanions

Installation de 400 fanions
50 x 100 cm

L’édition 2020 de Chahut au Château à Gevingey (Jura), festival de théâtre, musiques et animations, sur trois journées, avait permis de présenter une installation artistique : « Courants d’air » . Les fanions étaient plantés sur la pente sur 3 hectares, dessinant des flux colorés. Ils enregistraient et restituaient visuellement l’instabilité météorologique, paisibles ou furieuse, de ce mois d’aout. Les promeneurs s’aventuraient dans la plantation mobile, les enfants, eux, dévalaient la colline enchantée, quand d’autres prenaient le temps de s’assoir pour mieux écouter claquer le vent et méditer.

Voir, sentir, ressentir « la respiration de l’espace » : l’installation fait échos à notre climat intérieur. Nos rêves et pensées circulent dans notre cerveau, déclenchant parfois de vives émotions qui font palpiter notre cœur, serrent ou chatouillent notre ventre, empourprent nos joues, font trembler nos nos membres, nos mains…. Le corps réagit à ces affectes, tout comme le tissu vibre au vent. Ils trahissent l’intensité d’une émotion par le « sac et ressac » de notre respiration. Plus qu’une interdépendance, une familiarité intime se noue entre « le dedans » et le « dehors ». Être immergé dans l’atmosphère et rythmé par ses courants, nous baignons tous dans ce flux précieux à préserver urgemment. L’installation de fanions pose la question de la façon dont nous habitons notre monde.